Laboratoire de Physique des Plasmas

Tutelles

CNRS Ecole Polytechnique
Université Pierre et Marie Curie Université Paris Sud
Observatoire de Paris

Rechercher


 
Le LPP est
conventionné avec
CEA

Accueil > A propos du LPP > Communication > Actualités précédentes > 2016 > Confirmation de la prolongation de Cluster en 2017 et 2018

Confirmation de la prolongation de Cluster en 2017 et 2018

JPEG - 148.3 ko
Vue d’artiste des quatre satellites Cluster, avec au premier plan, au bout d’un bras de 5 mètres, le magnétomètre alternatif conçu et fabriqué par le LPP

Le Comité des Programmes Scientifiques (SPC) de l’ESA vient d’approuver une nouvelle extension pour deux ans des opérations de la mission Cluster. Cette nouvelle phase, 2017-2018, d’une mission déjà très riche, poursuivra l’utilisation de cet outil très performant que constitue cette formation à 4 satellites identiques, pour aborder les nouveaux thèmes de recherches que permet l’évolution de son orbite. Elle s’annonce aussi prometteuse que la précédente, qui avait conduit, par exemple, à des mesures de traversée du choc terrestre avec une séparation entre deux satellites de moins de 3.5 km, objectif bien au delà de ce que pouvait rêver ses concepteurs. L’élévation de son périgée va ainsi ouvrir l’accès à la région de freinage (7-9 Rayons Terrestres) des flots de plasma (Jet breaking) initialement accélérés dans la queue de la magnétosphère, qui seront ainsi mieux caractérisées par ces mesures multi échelles. L’intérêt de cette région avait déjà été souligné lors de l’élaboration du projet Cluster, mais sa traversée n’avait pu être combinée avec l’orbite nécessaire à la mission initiale. Cette nouvelle extension permettra également de déterminer l’extension en longitude (temps local) et l’asymétrie aube crépuscule du cornet polaire – une région d’intérêt majeur de la mission – que l’orbite initiale n’avait pas pu explorer. Les opérations simultanées des quatre missions multi-satellites actuelles, Cluster, THEMIS, Van Allen Probes et MMS, sont par ailleurs, une opportunité unique d’étudier conjointement la physique de la magnétosphère à petite et grande échelle, Cluster apportant le point de vue d’une orbite polaire aux autres missions, toutes essentiellement équatoriales.

Le bien fondé de cet argumentaire scientifique avait déjà été reconnu en Novembre 2014, la décision du SPC de Novembre 2016 entérine avant tout un succès technique. Il s’agissait de vérifier que tous les éléments clefs de cette mission, satellites, instruments, centres d’opérations, équipes scientifiques des laboratoires, segment sol, centre d’archivage, étaient encore en mesure, 16 ans après le début d’une mission conçue pour en durer 2, de fournir les données de qualité qu’exigeaient ces nouveaux objectifs scientifiques.

Le LPP est largement impliqué dans cette mission et ses réussites, à travers un instrument PI – STAFF – et des contributions Co-I dans deux autres instruments, Whisper et Peace, avec un soutien déterminant du CNES. Ces instruments continuent à fonctionner de manière nominale et à produire des données de qualité. Plusieurs membres de l’équipe Plasmas Spatiaux soutenus par l’équipe Informatique du laboratoire poursuivent les opérations journalières destinées aux télécommandes des opérations en vol, à la vérification du bon fonctionnement des instruments, à la mise en forme des données, leur étalonnage et la validation de leur qualité, avant un archivage final au CSA (Cluster Scientific Archive) de l’ESA et au CDPP (Centre de Données en Physique des Plasma) CNRS-CNES, où elles deviennent publiques.

Dans la même rubrique :


transparent
©2009-2017 Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP)

Mentions légales
Exploitant du site : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Hébergeur : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Directeur de la publication : Pascal Chabert (Directeur)