Laboratoire de Physique des Plasmas

Tutelles

CNRS Ecole Polytechnique
Université Pierre et Marie Curie Université Paris Sud
Observatoire de Paris

Rechercher


 
Le LPP est
conventionné avec
CEA

Accueil > A propos du LPP > Communication > Actualités précédentes > 2017 > L’équipe Fusion se prépare pour la première campagne expérimentale sur WEST

L’équipe Fusion se prépare pour la première campagne expérimentale sur WEST

Le tokamak français WEST (Cadarache) a produit son premier plasma de démonstration, le 14 décembre dernier à l’Institut de Recherches sur la Fusion Magnétique du centre CEA de Cadarache. 4 années modification d’ampleur ont été nécessaires pour transformer Tore Supra en WEST et installer de nouveaux systèmes de configuration magnétique et d’extraction de chaleur tout Tungstène, visant à tester en situation réelle les composants du futur réacteur ITER.

Au coeur de ce projet, l’équipe Plasmas de Fusion du LPP s’active à installer sur WEST les diagnostics nécessaires à la caractérisation de la turbulence plasma. Ces diagnostics développés au LPP sont basés sur la diffusion collective de micro-ondes par le plasma de fusion ; ils permettent de mesurer les fluctuations de densité dans le plasma, leur distribution en échelles ou nombres d’onde, et leur vitesse par effet Doppler. Les voies de mesure développées pour Tore Supra entre 2002 et 2012 seront complémentées par une voie de conception nouvelle qui utilise la présence d’une résonance dans le plasma. Les antennes ainsi que tous les éléments attachés à la machine sont d’ores et déjà installés sur WEST.

JPEG - 321 ko
Installation dans la paroi intérieure de WEST des guides d’onde et de l’antenne (au centre) des instruments LPP
P. Hennequin à gauche, L. Vermare à droite, C. Honoré absent sur la photo.

Les premiers plasmas expérimentaux sont programmés pour le mois d’avril, et ils permettront d’étudier l’accès au mode de confinement amélioré (mode H pour High confinement, par opposition au mode L pour Low confinement), en particulier en caractérisant précisément le lien entre la transition au mode H et la présence d’un fort cisaillement de la vitesse des fluctuations dans la zone périphérique où le transport radial de chaleur est fortement réduit.


transparent
©2009-2017 Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP)

Mentions légales
Exploitant du site : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Hébergeur : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Directeur de la publication : Pascal Chabert (Directeur)